le glyphosate

C’est  un  produit  qui  détruit   les   « mauvaises  herbes »   :   un   herbicide.

Il  est  vendu  et  utilisé  depuis  40  ans  par  des  agriculteurs  et  des  jardiniers.  On  le  trouve  dans  de  nombreux  magasins,  avec  la  marque  « Round Up ».

Il  est  aussi  utilisé   sur  les  routes,  les trottoirs,  les  voies  ferrées,  les  forêts …

Depuis  le  20  mars  2015,  ce  produit  est  classé  comme  cancérigène  probable  :  il  peut   probablement  provoquer  des  cancers.   En  mai  2016,   l’Europe  doit  décider  s’il  faut  l’interdire  ou  non.  L’Organisation  Mondiale  de la  Santé  (l’OMS)  a  dit  finalement  :  « le  glyphosate  n’est  probablement  pas  cancérigène »…

Qui  croire ?

Comme  il  est  très  efficace  et  pas  cher,  de  nombreux  industriels  et  agriculteurs  veulent  pouvoir  l’utiliser.

Les  scientifiques  ne  sont  pas  tous  d’accord.

Pour  les  écologistes,  ce  produit  est dangereux  et  on  le  retrouve  partout,  dans les sols,  les eaux,  les aliments.  Il  ne  faut  plus l’utiliser.  Le glyphosate doit être  interdit afin de préserver  notre santé et  notre environnement.

La France,  la Suède et peut-être  les Pays-Bas et l’Allemagne – ont décidé  de  s’opposer  à  l’autorisation de  ce  produit.

La  commission  Européenne  qui  doit  décider  a  reporté  le  vote.

En  attendant,  de  nombreux  vignerons  ont décidé  de ne plus  l’utiliser.

En France, la ministre de l’Environnement,  Ségolène Royal,   a décidé  d’interdire la vente en libre-service  aux particuliers   d’herbicides   contenant du   glyphosate.

Dans  le  doute,  il  faut  appliquer  le  principe  de  précaution.


Finalement,  début   juin   2016,    la commission européenne    prolonge    l’autorisation d’utilisation     du glyphosate     pour quelques mois.      😦

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 13 =