Les personnes transgenres

A la naissance,  si  le bébé  a  un  pénis,  on dit que  c’est un garçon,  et  qu’il  deviendra un  homme.

Si  le  bébé  a  une  vulve,  on dit  que  c’est une fille,  qu’elle  deviendra  une  femme.

Mais  il  arrive  que  l’enfant,  en  grandissant,  se  sente  différent  :

il  a  un  corps  de  fille et  il  se  rend  compte  qu’il  est  un  garçon.  Ou  à  l’inverse,  elle  a  un  corps  de  garçon  et  se  rend  compte  qu’elle  est  une  fille.  Il  arrive  qu’une  personne  ne  se sente  ni  garçon,  ni  fille,  ou  les  deux.

C’est  une  personne  transgenre.  C’est  rare  et  c’est  difficile  à  comprendre  pour  les  autres,  pour  leur  famille.

Une personne transgenre  ne se reconnaît  pas  dans  le  genre  « femme »  ou  « homme »   qu’on  lui  a donné  à  sa naissance.

Pour  les  personnes  transgenres,  c’est  une  souffrance  de  ne  pas  être  reconnues  par  leur  entourage  pour  ce  qu’elles  sont.  Leur  corps  n’est  pas  adapté  à  leur  identité.

Ce  n’est  pas  une  maladie,  et  ce  n’est  pas  une  mode.   De plus  en plus  de  personnes  disent   être transgenres,    parce  que  la parole  se libère  dans  notre  société.

En  grandissant,   elles   décident   parfois   de  l’annoncer  à leur entourage  et  de  faire  des   changements physiques,  à l’aide  de la médecine,    pour  se sentir mieux   dans leur identité.

Souvent,  la  personne   transgenre  change   de  prénom   :   par exemple,   Nicolas   devient  Stéphanie,   Catherine  devient   Killian.

Elle peut  demander  au  médecin  psychiatre  la  possibilité  de  prendre  des  hormones,   et  subir  des  opérations  chirurgicales.

  • Une  femme  transgenre  qui  avait  un  corps  de  garçon   aura  moins  de  poils,  moins  de  muscles,  elle  aura  des  seins,   elle  peut  faire  une  opération  pour  enlever  son  sexe  d’homme.
  • Un  homme  transgenre  qui  avait  un  corps  de  fille  aura  plus  de  poils,  plus  de  muscles,  la  voix  plus  grave.  Il  peut  faire  une  opération  pour  enlever  les  seins, transformer son sexe.

On  peut  demander  un  changement  officiel  d’état  civil,   pour  avoir  une  carte  d’identité   avec  le  sexe  qui  convient.

Ces personnes sont  souvent  moquées,  discriminées.   Dans  beaucoup  de  pays,  elles  n’ont  pas  le  droit  de  changer  d’identité.  On parle de  transphobie.  Des  personnes  trans  se  font  licencier,  ou  ne  peuvent  pas  trouver  de  travail.   Souvent,  elles  sont  rejetées  par  leur  famille,  insultées  dans  la  rue  ou  sur  les  réseaux  sociaux.

En France,  depuis  novembre  2016,  la  loi  dit :

  •  Toute personne  peut demander  à changer  de  prénom.

Le changement de prénom  se fait  à la mairie.

  • Toute personne  peut  demander  à  changer  son  sexe  à  l’Etat civil  (pour  ses  papiers).

Le changement  de  sexe  se  fait  au  Tribunal.

La  transphobie  est  interdite  par  la  loi  et  doit  être  punie.

Les  personnes  transgenres    demandent  à  être  plus  libres,  plus  autonomes :

  •  pouvoir  prendre  un  traitement  hormonal  plus  rapidement,
  • pouvoir  changer  de  sexe  à  l’Etat Civil  sans  l’avis  d’un  juge.

Il  est  important  de   comprendre  et  accepter   les  personnes  transgenres,   elles  ne  choisissent  pas  leur  situation,   elles  souhaitent   vivre  et  travailler   comme  tout  le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 1 =